Qualité de l’air et émissions polluantes des chantiers du BTP | ADEME

Etat des connaissances et mesures d’atténuation dans le bâtiment et les travaux publics en faveur de la qualité de l’air.

JPEG - 28.3 ko
Qualité de l’air et émissions polluantes des chantiers du BTP
Crédits : ADEME.

Les activités des chantiers du bâtiment et des travaux publics émettent de nombreux polluants dans l’air. Selon les inventaires d’émissions du CITEPA, les activités du BTP contribuent en France de manière significative aux émissions nationales de polluants : poussières, particules fines et composés organiques volatils non méthaniques.

La nature et l’ampleur relative de ces émissions varient selon les types de chantier et empêchent donc toute généralisation des résultats parcellaires issus d’études de cas. Quelques grandes tendances peuvent tout de même être données :

  • Les chantiers de démolition de grande ampleur émettent, sur des durées restreintes, beaucoup plus de poussières, de particules fines et ultra-fines que les chantiers de construction
  • Dans les chantiers de construction/réhabilitation, les activités de terrassement et l’utilisation d’engins de chantiers sont fortement émettrices de poussières et de particules fines. De multiples mesures d’atténuation existent, dont beaucoup relèvent « du bon sens », comme l’aspersion, le bâchage ou lalogistique, etc...
  • Des émissions de COVNM sont plutôt observées avec la pose d’enrobés ou l’utilisation de peintures et autres produits à base de solvants.

Des mesures d’atténuation existent et peuvent être mises en places selon le contexte.

Retrouver le détail des émissions de polluants et les mesures d’atténuations dans le rapport de l’étude « Qualité de l’air et émissions polluantes des chantiers du BTP »

ressources similaires