Passeport Efficacité Énergétique : les premiers retours de l’Expérience P2E

Identifier une trajectoire d’amélioration progressive du bâtiment pour que celui-ci s’améliore toute sa vie, en particulier au niveau de la performance énergétique.

L’association Expérience P2E a dressé un premier bilan de sa vaste campagne d’expérimentation, lancée il y a 2 ans, pour favoriser la massification de la rénovation énergétique des logements.

Cette expérimentation s’articule autours de 3 axes majeurs :

  • évaluer les conditions permettant au P2E de contribuer à la massification de l’amélioration des logements vers une classe énergétique équivalente A ou B,
  • mettre à disposition des collectivités territoriales un outil et une démarche facilitant la prise de décision des propriétaires, des auditeurs ainsi que des professionnels, à travers un bilan des logements audités qui propose un parcours d’amélioration du logement étalé dans le temps adapté aux besoins et au budget des propriétaires,
  • capitaliser et analyser les retours d’expérience sous forme de traitement statistique à travers une base de données indépendante.

Résultats de la première phase d’expérimentation :

  • La réalisation du passeport dure en moyenne 4 heures. Dans 2/3 des cas, une feuille de route est remise après la visite.
  • Les échanges en fin de visite ont mis en avant les thèmes prioritaires suivants : les préconisations de travaux et le coût des travaux et les économies d’énergie à l’issu des travaux.
  • Dans la grande majorité des cas, les résultats présentés peuvent s’inscrire dans le projet initial des prioritaires.
  • Du côté des passe-porteurs, il y a besoin d’une vraie performance concernant les combinatoires ainsi que le besoin d’ouvrir certaines bases de données.
  • Les propriétaires sont très satisfaits de cette approche. Ils voient cela comme un accélérateur de travaux.
  • Dans près de 1/3 des cas, les aspects de performance énergétique permettent de faire passer à l’acte.

Lire l’article complet.

ressources similaires